Sep 19 2019 - Sep 19 2019

100 ans à veiller sur la santé

Promouvoir l'expertise infirmière

Le 14 février 1920, un groupe de huit gardes-malades – ancienne désignation des infirmières – met sur pied l’Association des gardes-malades enregistrées de la province de Québec (AGMEPQ) après trois ans de travail acharné. L’Association naissante va modifier le visage de la profession infirmière, au niveau de la formation comme de l’accès à la pratique. Elle évoluera au fil du temps et de ses membres pour finalement prendre le nom d’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).
L’OIIQ est aujourd’hui le plus grand ordre professionnel au Québec. Son rôle est de guider la pratique en soins infirmiers tout en soutenant le leadership infirmier en regard des besoins de santé actuels.
L’exposition, produite par l’OIIQ à l’occasion de son 100e anniversaire célébré en 2020, témoigne d’un siècle de contribution de l’Ordre à l’évolution de la profession infirmière au Québec, à travers des documents, des photos d’archives et des objets de la pratique infirmière.
          
Infirmière assistant une opération (1902, Collection ARHSJM)
Au début du XXe siècle, lorsque sont créées les premières écoles de gardes-malades, on parle essentiellement de dévouement et de savoir-faire féminin. L’Association des gardes-malades enregistrées de la province de Québec contribuera à changer cette image en misant sur un rehaussement des compétences par une meilleure formation scientifique, et surtout, l’exclusivité du titre de garde-malade enregistrée.
Étude du squelette (vers 1955,  Collection ARHSJM)
La formation, de plus en plus poussée et tournée vers la pratique au fil des ans, est au cœur des actions de l’Association des gardes-malades enregistrées de la province de Québec, et plus tard de l’ l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Dès 1922, l’Association propose un programme d’études de référence aux écoles d’infirmières, dont le fonctionnement est encore autonome. Elle appuiera également le développement d’un parcours universitaire complet en sciences infirmières, jusqu’au doctorat.
Nursing Québec (février 1979, Archives de l’OIIQ)
L’OIIQ encadre l’usage exclusif du titre d’infirmière depuis 1946 et devient un porte-parole incontournable de la profession. Il obtient en 1974 la reconnaissance légale de l’exercice infirmier. Néanmoins, les négociations se font vives à la fin des années 1970 pour déterminer la place des infirmières et infirmiers dans le réseau. Quels actes relèvent du médecin ou du personnel infirmier? Dans un contexte où le domaine de la santé a vu se multiplier les spécialisations, l’OIIQ du 21e siècle prête aujourd’hui encore une attention au champ d’exercice et aux activités réservées aux infirmières et infirmiers.

Exposition temporaire

22 février 2022 au 18 septembre 2022
Réalisée par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 2020, avec la collaboration du Musée des Hospitalières.

Programmation associée

Les activités sont programmées au fur et à mesure dans notre calendrier.
Conférence Conjuguer savoirs et soins : l’expertise infirmière sous l’égide de l’École des infirmières de l’Hôtel-Dieu de Montréal, 1901-1970 - Johanne Daigle

Planifier une visite de groupe

Les groupes de 8 personnes ou plus peuvent réserver une visite commentée à la date de leur choix. Ces visites permettront à votre groupe de rejoindre à la fois le passé et le présent en abordant des enjeux historiques et sociétaux. Il est possible de combiner la visite de l’exposition permanente avec celle de l’exposition temporaire ou avec un circuit.
Date
  • Sep 19 2019 - Sep 19 2019

Location
Curator
  • Paul Labonne

Guide
  • Charlotte Moreau de la Fuente