Communiqué – Documents d’archives reliés à Jeanne Mance découverts à Québec

Les archives du Séminaire de Québec, sous la responsabilité du Musée de la civilisation, ont récemment révélé d’importants documents d’archives, reliés aux premières années de la fondation de Montréal. Ces documents y sont conservés depuis 1673, année du décès de Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal. De plus, l’une des archives les plus significatives retracées par Paul Labonne, directeur général du Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal, avec le concours de l’archiviste Peter Gagné du Musée de la civilisation, est une lettre de Jeanne Mance, rédigée vers 1655.

« Une telle découverte est extrêmement stimulante puisqu’elle ouvre de nouvelles avenues de recherche qui permettront d’enrichir notre mémoire collective. Elle confirme également le rôle majeur qu’a joué Jeanne Mance dans la fondation de Montréal. Pendant plus de 30 ans, elle a su acquérir la confiance de tous pour que Montréal se développe. »
Paul Labonne, directeur général du Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal

Extrait du document

« Raisons pour lesquelles j’ai fait prendre 22 000 # de la fondation de l’hospital de Montreal pour avoir du secours pour l’habitation

En l’année 1650, les Iroquois après la défaite qu’ils firent des Hurons étant devenus beaucoup plus orgueilleux et insolents qu’ils n’avaient encore été, recommencèrent à nous incommoder et à nous attaquer si souvent et si fréquemment qu’ils ne donnaient point de relâche. Il ne se passait quasi point de jour qu’on ne découvrit quelques embûches ou qu’il n’y ait quelques alarmes. Ils nous environnaient et tenaient de si près nos maisons qu’ils avaient toujours quelques espions à l’abri de quelque souche et cela vint à telle extrémité qu’il fallait faire abandonner les maisons aux habitants et les retirer et (illisible) les familles dans le fort. […] »

Lettre de Jeanne Mance vers 1655

Archives du Séminaire de Québec, polygraphie 3, no.18, sans date (probablement vers 1655)